Thérapeutiques

semelles posturales

Le podologue, en fonction de son examen est à même de confectionner des orthèses plantaires adaptées sur mesure.

Les orthèses plantaires peuvent être adaptées pour des chaussures de ville, pour quelqu’un qui ne fait du sport qu’occasionnellement, ou conçues exclusivement pour la pratique sportive. Dans ce cas, elles seront soit adaptées à l’effort unidirectionnel de la course à pied, soit à celui, multidirectionnel, d’autres sports et tiendront compte des contraintes spécifiques du couple pied en mouvement/chaussure. Ces orthèses podologiques doivent alors remplacer les semelles premières de propreté amovibles dans les chaussures de sport.
Ces orthèses sur mesure agiront avec des hauteurs et densités de matériaux différentes , ceci afin d’optimiser la fonctionnalité du pied en rétablissant les équilibres de façon affinée et personnalisée.

Semelles posturales

Elles permettent une reprogrammation posturale.

Les stimulations sont données aux mécano-récepteurs podaux soit par des micro-cales (1 à 3 mm). Ces stimulations sont incluses soit sur des orthèses moulées directement sur le pied, soit sur des orthèses plates thermosoudées. Le type de stimulation est déterminé lors du bilan postural.
En version « ville », ces semelles sont extrêmement fines et très faciles à placer dans les chaussures (passez votre curseur sur la photo !)

Semelles Bernard DOUTAUD

De conception « biomécanique » ces semelles agissent sur le pied (Semelles destinées à soulager les Affections Epidermiques ou SAE) mais aussi à distance sur le genou, la hanche et le dos. par Bernard DOUTAUD Nov 1972

"La plupart des semelles orthopédiques prescrites pour l’adulte sont, en majeure partie, destinées aux lésions douloureuses de l’avant-pied, c’est à dire les métatarsalgies. C’est dans ce genre de traitement que j’ai rencontré les plus cuisants échecs.

Ces appareillages sont constitués, d’une part, de voûte plantaires et, d’autre part, de barres rétro-capitales ou d’appuis médians rétro-capitaux qui apportent, certes, un soulagement dans les lésions mineures de début, mais, sont très vite inefficaces dans les métatarsalgies spécifiques.
La voute plantaire voit s’exercer son action mécanique lorsque le talon et l’avant-pied reposent simultanément sur le sol. Dans cette position statique le col du métatarsien est également soutenu par les appuis rétro-capitaux. Lorsque le triceps sural décolle le talon du sol, l’ensemble mécanique du pied relève du levier du 2ème genre. A ce stade la voute perd son rôle de soutènement, la barre rétro-capitale perdra également son action de soutien mais plus progressivement, car, les cols métatarsiens vont basculer sur l’appui en se verticalisant, puis, s’élever par le déroulement des têtes qui progressent en roulant en avant...

Articles en thérapeutiques

  • 1
  • 2